MINISTERE DE LA SANTE

RESTRUCTURATION ET NUMERISATION DES PLANS DES PERIMETRES DE PROTECTION DES CAPTAGES – HOMOGENEISATION AU NIVEAU NATIONAL

L’eau dédiée à la consommation sous quelque forme que ce soit nécessite des contrôles de qualité important et une surveillance constante sur les différents maillons de la chaine de traitement et de production afin d’assurer qu’elle soit propre à la consommation. La surveillance se fait à un échelon local et est piloté par les Agences Régionales de Santé (ARS). 

La plupart des ARS et DT dispose d’un SIG et assure la numérisation des périmètres de protection des captages d’eau potable. Mais l’homogénéisation des formats de données, de la qualité des données saisies, des attributs associés aux données géographiques, des systèmes de projections, des référentiels, ne permettent pas aujourd’hui de construire un SIG national et le projet lancé consiste à construire la base du futur SIG national à savoir une base de données homogène, structurée et cohérente avec des données à topologie correcte et enrichies en vue de leur exploitation au travers du SIG et de leur diffusion auprès d’autres services d’ARS et DT et à des partenaires.

Les prestations de ce marché visent à obtenir une base de données géographique nationale sur les périmètres de protection de captage d’eau potable (33 000 captages) et les UDI qui sera couplée à SISE-Eaux lors de la mise en œuvre technique du SIG. La constitution de cette base doit permettre aux DT ne disposant pas aujourd’hui de données d’obtenir par la suite grâce aux outils mis à disposition, des cartographies des PPC et UDI et de faire des analyses spatiales sur ces informations.

La démarche nationale a pour objectif d’homogénéiser les pratiques nécessitant de passer par une phase d’accompagnement au changement des utilisateurs et plus précisément de ceux qui exploitent d’outils et ont un fonctionnement déjà bien en place. Le Ministère souhaite surtout construire sur le territoire national une base de données complète et enrichie répondant à des directives nationales et européennes (Loi cadre sur l’eau, Inspire…) pour améliorer la connaissance du territoire dans le domaine de l’eau potable et faciliter les échanges d’information et la communication dans un souci d’économie de moyen et d’échelle mais aussi pour assurer une transparence envers le public.  

Technologies : ArcGIS advanced / FME 2011

Client : Ministère de la Santé et des Sports

Montant : 115 K€ 

Date : 2011 - 2012